Le savoir est une arme, le syndicat est une force !

Non au déni de démocratie !
14 avril, 2011, 14:10
Classé dans : Non classé

fse.amiens@yahoo.fr 


                                                                           FACE AU DENI DE DEMOCRATIE : 

LA F.S.E. S’EST LEVEE ET A GAGNE ! 

Il semble juste et évident de rappeler la genèse de la Fédération Syndicale Etudiante pour éviter toute méprise comme il y a pu y avoir ces dernières années : 

 

Née[1] d’une convergence en opposition à la marchandisation et la privatisation des savoirs, au démantèlement des services publics, au désengagement de l’Etat, et par là même à l’augmentation de la précarité et des inégalités, la F.S.E. a mis en place, en tant que Syndicat Etudiant, des axes de lutte basés sur la lutte des classes. 

Contre la cogestion, elle prône la lutte collective et l’indépendance syndicale pour défendre et gagner des droits aux étudiant-e-s. L’idée est d’établir un rapport de force efficace dans l’intérêt des étudiant-e-s, par les étudiant-e-s eux/elles-mêmes. Le syndicat lie ses analyses à celles des travailleur-euse-s, chômeur-euse-s, sans-papiers, et à tou-te-s les opprimé-e-s ! 

Des fondements importants doivent être cités tel que l’anti-impérialisme et l’anti-sexisme qui le place dans le rang des syndicats progressistes. 

 

Dans ces conditions, face au travail syndical fait ces dernières années à Amiens au nom de la F.S.E., des militant-e-s se sont indigné-e-s du manque de respect chronique de la Charte et des positions fondamentales de ce syndicat national qui prône notamment l’analyse critique et collective des réformes et du  système dans lequel nous baignons. 

De cette indignation il ressort un syndicat neuf dont les membres fustigent et réprouvent aussi bien le matériel qui les précède que l’organisation même de la structure militante à Amiens. 

 

v  Nous réprouvons l’idée qu’il puisse y avoir une « présidence » dans un syndicat qui combat ce type de hiérarchie. 

v  Nous réprouvons l’idée d’un « guide étudiant » payant et qui valide dans ses propos le système en place alors qu’il doit l’analyser et le critiquer. 

v  Nous réprouvons la cogestion 

v  sous toutes ses formes, y comprit quand il s’agit de soutenir une candidature au Conseil Régional Jeune d’Amiens. 

 

Explosant ces bases indignes de la F.S.E., nous repartons lavés de ce qui faisait notre pourriture. Des ancien-ne-s membres ont reconnu leur décalage insultant face aux lignes syndicales qui sont les nôtres et, après de nombreuses manœuvres anti-démocratiques pour l’éviter, ont scissionnés pour former l’AGEP. 

 

Nous sommes enfin présent-e-s avec des revendications claires. Notre porte est ouverte à vos communications quelles qu’elles soient. 

N’hésitez pas à nous contacter. 

Les membres de la F.S.E. Amiens 



[1] Texte basé sur la Charte de la Fédération Syndicale Etudiante. Disponible sur le site  www.luttesetudiantes.com 

Commentaires fermés





Vosges Promotions |
AFRICACTU! |
portailisabelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyrilcouet
| Alger. Famille victime d'un...
| cle23